All posts by Pierre Rogué

Montréal, ville blanche

-Montréal, 14 juillet 2017-

Montréal est en blanc ce matin.
Encore une fois. Une autre fois. Une fois de plus, une fois de trop.
On peut élaborer des centaines de théories, imaginer n’importe quel scénario, chercher des responsables, vouloir un coupable, sa tête au pilori, mais ce vélo qui occupera un morceau de trottoir à l’angle de la rue Bélanger et de la 6ème avenue, il sera blanc, et il restera blanc.
Immobile, fleuri, le guidon tourné vers l’espoir, et attaché. Ancré dans son présent, celui de la réalité dont il témoigne, une bien triste rencontre à laquelle il n’a jamais consenti.
Privé désormais de sa partenaire, il rappellera à tout le monde, chaque jour, chaque année, qu’une jeune femme, un jour, est morte ici, broyée des roues démesurées qui hantent trop souvent nos espaces de vie, de paresse d’adapter son véhicule à l’environnement que l’on souhaite intégrer.
De gros véhicules dans de petits endroits, pour quelques voyages de moins; un intérêt personnel sans attention. Une absence de jugement pour le viol d’un espace de vie. C’est la loi du marché, faut gratter le maximum pour en gagner le plus possible.
Subtiliser la vie, laisser le corps blême, livide, et le vélo blanc, pour quelques dollars de plus.
Alors on s’habitue.
Iberville et Rosemont, rue St-Denis, encore vers l’ouest, Montréal ville blanche.
Peinture blanche au sol, sur un vélo, c’est du pareil au même; le vélo à Montréal, c’est un film en blanc, puis en noir.
Cocaïne, quand il n’y en a plus, on en redemande; addictes, on laisse même la qualité aux autres, ceux des Formules, en autant qu’on en ait. Partout : à contre-sens, dans des rues trop étroites, dans les zones de portières, sur les artères denses, maudit que c’est bon.
Il en reste encore d’ailleurs. On arrose des vélos avec, histoire de dire : « La drogue, c’est assez! Des overdoses on en veut plus! »
On se montre, bienséant, à ces funestes cérémonies. On parle, on annonce, on déblatère, sans honneur, sans humilité. Pas grave, on a Vision Zéro dans la poche. On se fiche bien de savoir de quoi on parle, on est des vendeurs de peinture puis on va vous la vendre pas à peu près cette came.
Et après? Et après…
Bien on parle de cohabitation. On parle camions, trucks, métal. On parle… Maudit qu’on parle.
On se rencontre, pour parler, encore et toujours. Tout le monde le sait ce qu’il faut faire autour de cette table. On a tout compris, vous inquiétez pas, on veille sur vous gang de camés, on va vous en remettre une couche histoire de vous relaxer un peu, parce que nous, faut qu’on jase là!
Puis un jour, un trop gros pénètre le trop petit espace, angles morts, cadavre, vélo blanc, fin de l’histoire.

En piste pour 2017 ?

Montréal, samedi 6 février 2016

Alors voilà, c’est fait : Montréal accueillera le prochain Congrès international du vélo d’hiver en 2017. Pour Denis Coderre, l’actuel maire de la ville euro-nord-américaine, le vélo est un « trait de caractère indéniable de la métropole ». Pour lui, « le congrès permettra de consolider la place de Montréal comme leader en Amérique du Nord en matière de vélo quatre saisons ».

Pour les usagers, il semble toutefois que le chemin sera long pour arriver à présenter Montréal comme « leader », ne serait-ce que nord-américain, du vélo quatre saisons.

la suite… En piste pour 2017 ?

Après tout, c’est mieux que rien, non?

– Montréal, le 24 août 2015 –

  • Article 487 :
    Le conducteur d’une bicyclette doit circuler à l’extrême droite de la chaussée et dans le même sens que la circulation, sauf s’il s’apprête à effectuer un virage à gauche, s’il est autorisé à circuler à contresens ou en cas de nécessité.
  • Article 335 :
    Le conducteur d’un véhicule routier qui en suit un autre doit le faire à une distance prudente et raisonnable en tenant compte de la vitesse, de la densité de la circulation, des conditions atmosphériques et de l’état de la chaussée.
  • Article 430 :
    Nul ne peut ouvrir la portière d’un véhicule routier à moins que ce véhicule ne soit immobilisé et sans s’être assuré qu’il peut effectuer cette manoeuvre sans danger.
  • Article 506 :
    Quiconque contrevient [à l’article 430] commet une infraction et est passible d’une amende de 30$ à 60$.

Voici ce qui explique le fait que de nos jours, une autre personne soit morte sous les roues de son suivant, après avoir cherché à éviter l’ouverture inopinée d’une porte d’auto, à Montréal, tout récemment.

la suite… Après tout, c’est mieux que rien, non?

En route vers Montréal cyclable!

Montréal, le 29 mai 2015

Ce vendredi 29 mai 2015 sera désormais une date à marquer au fer rouge dans le calendrier des cyclistes utilitaires montréalais.

Alors que cela était « irréaliste », « insensé », « un rêve » nous disait-on il y a à peine un an, Aref Salem et son équipe municipale nous annoncent aujourd’hui que la rue Saint-Denis devient une rue cyclable.
En effet, sur un tronçon d’environ un kilomètre, la voie de droite se transforme en voie réservée pour les cyclistes pendant les heures de pointe.

la suite… En route vers Montréal cyclable!

Monsieur le Ministre, quelques mots …

Montréal, le 25 mai 2015

C’est la première fois que je m’exprime à la première personne. Pas habituel, mais nécessaire aujourd’hui. Ce qui suit ne doit engager que moi parce que ce n’est pas politiquement correct.

Je veux m’adresser à ces gens qui, par le miracle d’une élection, se retrouvent propulsés à des responsabilités qui semblent les dépasser. Je choisis au hasard … tiens, Robert Poëti, ministre des transports.

la suite… Monsieur le Ministre, quelques mots …

Pour un printemps sans Vélo Blanc

Montréal, le 28 mars 2015

C’est au printemps que la vie reprend.
La neige disparait doucement, laissant apparaitre les nids dans lesquels seront déposés les oeufs de Pâques par les poules qui les occupent.
Les citoyens quant à eux commencent à ouvrir leurs fenêtres, procèdent au grand ménage de printemps, nettoient et astiquent leurs vélos, en prévision des trois saisons quand même fort agréables à venir.
C’est le moment où l’on se réapproprie l’espace public, délaissant les sempiternels métros et autres autobus bondés au profit des routes et pistes cyclables trouées, mais aérées.
C’est aussi le temps pour d’autres de pouvoir faire rugir les chevaux qui dorment depuis plusieurs mois sous le capot, réfrénés par la glace et la neige qui ont alors amadoué les bêtes.

Bien que certain-e-s ne se soient pas laissé abattre par un climat hivernal plutôt agressif, Montréal s’éveille … la suite… Pour un printemps sans Vélo Blanc

La liberté n’a pas besoin de justification

Montréal, le 8 janvier 2015

Il existe parfois des moments où des causes dépassent les frontières. Nul besoin de préciser l’atteinte particulièrement ignominieuse de ce jour aux libertés les plus fondamentales, piliers des démocraties dans lesquelles nous somme fiers d’évoluer.

velib

la suite… La liberté n’a pas besoin de justification