La véloroute, une solution radicale à l’emportiérage

Montréal, le 3 mai 2014
Découvrez un merveilleux exemple de véloroute à Copenhague!

Dire qu’il est compliqué de faire des municipalités québécoises des villes cyclables ne peut être recevable. Bien qu’il faille reconnaître que les décisions des administrations publiques doivent suivre certaines voies légales nécessaires au débat démocratique, il n’en reste pas moins que c’est d’abord la volonté qui guide l’évolution des municipalités. Cette volonté, finalement, n’est que le reflet des choix faits par les citoyens, choix qui s’expriment dans la représentation nationale.

Faire de nos villes des havres citadins qui retiennent les familles et qui en attirent d’autres ne doit pas être un débat ou faire l’objet d’un questionnement. C’est une action à prendre, comme d’autres l’ont fait avant nous, grâce à l’expression populaire.

Au fil de cette vidéo, réalisée par un Québecois résident de Norvège, vous comprendrez comment il est possible de faire d’une ville un bijoux de calme, de volupté et de charme.

Les automobiles se stationnent dans les petites rues résidentielles jouxtant les principales artères, ce qui évite de longues files de portes et evince tout risque d’emportiérage.

Ajoutez à cela un respect évident entre chacun des usagers de la route, la rare présence de véhicule non commercial, et votre vie sera exempte de stress, de pollution et de portes mal placées.

Bon visionnement…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *